Retour à la liste des articles
23 nov. 2016

Le Japon et Gilles Tournadre, plus de 25 ans d’amour partagé ! 

Tombé dans le creuset des saveurs de la cuisine japonaise en 1989, Gilles Tournadre est depuis un inconditionnel des échanges culinaires avec ce pays.

Vous qui vous étonnez parfois de l’intrusion du Japon dans la cuisine du chef rouennais, sachez que cela vient d’un attachement culturel fort avec le pays du soleil levant

 

Lors de son premier voyage, en 1989, Gilles Tournadre découvre une cuisine saine et délicate, avec beaucoup de bouillons, de légumes et de poissons. Touché par la culture japonaise et cette cuisine, basée sur son respect pour la personne et les produits, il s’y rendra régulièrement pour des semaines gastronomiques organisées à Tokyo dans les grands hôtels et dans le reste de l’archipel.

 

Les échanges avec les chefs japonais sont à chaque fois intenses. Il fait partie aujourd’hui des chefs français demandés par les japonais pour des séminaires, mais également comme consultant et représentant d’une cuisine française très respectée au Japon. C’est aussi parce qu’il est lui-même aujourd’hui très imprégné de cuisine nippone. A travers le French Food Culture Center, dirigé par Madame Harumi Osawa, il organise chaque année des conférences, des cours de cuisine et des master class.

 

Il y ouvre même en 2005 un restaurant, la Maison de Taka à Ashiya (étoilé Michelin), devenu  cette année la Maison de Taka à Ashiya, combinant le meilleur des deux cultures culinaires, avec tout le savoir-faire de Gilles Tournadre et celui de son chef Takyama Hideki. Longtemps compagnon de cuisine de Gilles, en France et au Japon, Takayama a été initié au bases et techniques de la cuisine française par ce dernier.

 

« Je suis amoureux du japon et de ses cuisines depuis ma première visite. Je m’y rends plusieurs fois par an et ce pays me fascine toujours autant. J’adore ses traditions comme le fait d’acheter les poissons vivants. Le fameux marché aux poissons de Tokyo est un endroit incroyable pour la fraîcheur et la qualité des produits que l’on y trouve. Pour un chef qui aime les produits de la mer, c’est une sorte de paradis. Je suis également très sensible à la cérémonie du thé. Ce cérémonial, vous oblige à prendre le temps de déguster un thé préparé avec énormément de minutie. Cette société peut paraître à des milliers de kilomètres de la nôtre et pourtant nous partageons une même passion pour la nourriture. J’ai énormément appris là-bas. Au moins autant que j’y ai enseigné l’art de la cuisine française. Leur cuisine est d’ailleurs également considérée comme un art et j’aime mélanger ces deux approches chez Gill, mon restaurant de Rouen. Ces échanges sont très importants à mes yeux car ils ouvrent l’esprit vers de nouvelles sources d’inspiration, grâce à des produits différents, de nouvelles techniques ou des cuissons différentes. J’ai appris à utiliser le Yuzu, le Miso ou les sauces soja et comment faire un dashi. Ce sont des gestes et des saveurs que j’utilise dans ma cuisine, cela enrichi mon vocabulaire. Nous recevons aussi régulièrement des chefs japonais en formation à Rouen. Kazuyuki Tanaka, ancien de chez Gill, est resté plusieurs années chez nous avant d’ouvrir son propre restaurant à Reims, leRacine. Je suis très heureux qu’il ait franchi ce pas. J’étais encore avec lui au Japon il y a deux semaines ! »

 

Alors ne soyez plus surpris de retrouver des saveurs nippones dans certains plats de Gilles Tournadre, c’est sa manière d’honorer ces traditions culinaires ancestrales et de profondes relations interculturelles.

 

Gill
Renseignements et réservations
8 & 9, quai de la Bourse
76000 Rouen
Tél : +33 2 35 71 16 14
Réservations en ligne